Welcome

Revue 'Outlander': Episode 509, "Monstres et héros"


(Ce n'est pas une revue sans épisode de l'épisode. Si vous n'avez pas encore vu l'épisode, lisez-le à vos risques et périls.)

Épisode 509: «Monstres et héros»
Écrit par Shaina Fewell, Réalisé par Annie Griffin

C'est une période où nous, en tant que société, nous sentons confinés et isolés. Zoom, Google Hangouts, Messenger Chats et divers moyens technologiques sont utilisés comme nos connexions, notre façon de tendre la main, notre façon de trouver du confort et du réconfort avec les autres. Ceux qui ont la chance d'être dans une maison avec beaucoup de nourriture et de famille commencent à ressentir une attirance pour les temps «plus simples», ou du moins une compréhension qui a été perdue pour beaucoup, ce «nouveau» mais ancien type de famille. lien.

Ce lien familial est quelque chose de si long Outlander les fans de livres ont vanté comme quelque chose qu'ils aiment dans la série. Ces relations connectées entre les personnages sont ce qui ramène les fans à lire la série encore et encore, à transporter ces gros volumes en vacances ou à parler à quiconque écoutera cette merveilleuse série. Ces relations sont ce que la série raconte et ce qui a tellement excité les fans à l'idée que la série soit animée à l'écran. Ces connexions sont également quelque chose que les fans qui regardent la série télévisée ont régulièrement dit qu'ils "manquent", et ce qui a fait sentir aux fans de la série qu'il manquait parfois quelque chose.

Il y en a eu plusieurs Outlander épisodes des cinq dernières saisons qui ont vraiment touché la tête. Ces épisodes sont généralement les plus émouvants, et ceux que les téléspectateurs diront immédiatement sont leurs favoris. Dans ces épisodes, nous avons vu l'amour entre les oncles et les neveux, nous avons vu l'amour d'un enfant perdu, nous avons vu l'amour pour un enfant qui n'est pas le sien, un mariage qui a abouti à l'amour ultime et à l'amour non rémunéré. Ces connexions que nous avons pu nous faire sentir, et elles nous font investir dans ces personnages et leurs histoires, se soucient d'eux, et à leur tour nous font parfois regarder nos propres relations similaires et rechercher ce même sentiment de connexion.

L'épisode de cette semaine Outlander dans l'ensemble n'a pas déçu. Nous pouvons passer un peu de temps sur la crête et enfin voir ces moments de connexion entre la plupart des personnages. Nous n'avons pas pu voir une grande partie de la crête et les activités quotidiennes avec la famille, donc c'était un bon répit par rapport à ce qui ressemble parfois à une surabondance de discorde visuelle. Dans une émission où les producteurs parlent régulièrement de la façon dont ils veulent que le spectateur se «sente», comment le personnage se sent dans le moment, je me suis toujours demandé, comment sommes-nous, en tant que spectateurs, censés nous soucier si nous n'avons pas construit la relation ou les liens établis avec ce personnage pour nous faire VOULEZ ressentir ce qu'ils ressentent?

"Monsters and Heroes" commence avec l'un de mes personnages de livres préférés Marsali (Lauren Lyle), et elle est avec Claire (Caitriona Balfe). Lauren Lyle a vraiment donné vie à Marsali et ne déçoit pas avec son esprit vif. Ce soin, ce respect et cet amour qui se sont développés entre Marsali et Claire est une ouverture réconfortante et mène à la vie domestique calme et évolutive sur la crête. Des familles travaillent ensemble pour teindre les tissus, récolter les champs, chasser pour se nourrir et prendre soin de Jamie Fraser (Sam Heughan).

C'est formidable enfin de voir l'amour et l'humour entre Bree (Sophie Skelton) et Roger (Richard Rankin). Leurs histoires ont parfois été précipitées, ou ils l'ont dépensé à discuter. Il n'y a pas eu beaucoup de développement relationnel entre les deux, donc même juste ce bref moment d'amour entre eux et Jem est rafraîchissant, surtout quand leur temps dans les bois est passé à se disputer à nouveau.

Une majorité de cet épisode se concentre sur la relation entre Jamie et Roger. Cela commence par le sentiment d’insuffisance de Roger à chasser le bison et la demande de tuer Bonnet et l’acceptation à contrecœur de son beau-père. Cela finit par se développer dans le respect entre les deux hommes, un peu comme un adolescent peut parfois passer par son père, ils finissent par se faire comprendre. Ces compréhensions et cette acceptation mutuelle sont solidifiées lorsque Jamie se rétablit, et Roger lui dit qu'il veut toujours aller avec Jamie pour prendre soin de Bonnet.

Lorsque l'épisode n'est pas centré sur Roger et Jamie, il y a beaucoup de temps passé avec Claire et Bree. Nous pouvons enfin voir que leur relation est passée de la discorde qu'ils avaient dans leur passé. Bree ouvre enfin et fait confiance aux conseils de Claire en les recherchant et même en acceptant ces conseils, à la grande fortune de Jamie et de sa jambe. J'aime qu'ils incluent le bison et que Bree et Claire soient les deux qui le sortent ensemble.

Jamie et Claire obtiennent leur juste part d'allumage relationnel, c'est bien car nous n'avons pas vu une tonne de leur temps de connexion depuis qu'elle est revenue à Jamie. Claire peut utiliser ses compétences médicales sur Jamie encore une fois, faire venir les asticots au lieu des sangsues. Elle sort également son grondement de Claire sur lui car il utilise son entêtement Jamie Fraser plusieurs fois. Il est rafraîchissant de voir ces anciens traits de caractère que nous n'avons pas vus depuis longtemps.

Je suis tellement content que Ian (John Bell) soit de retour, et son personnage a également grandi, même si on ne nous a pas dit ce qui lui est exactement arrivé pendant son passage avec les Mohawks, cela l'a rendu mature. Il tient tête à Jamie d'une manière qu'il n'aurait jamais faite par le passé. C'est le moment où il a honte de Jamie ne voulant pas que sa jambe soit amputée. Cela lui fait constater le manque de respect qu'il avait pour son père. Pourtant, il vient soutenir Jamie le moment venu et est là pour soutenir son oncle de toutes les manières possibles, ce qui est un jeune Ian fidèle, il est là pour tous ceux qui ont besoin de lui.

Fergus (César Domboy) est en fait dans l'émission !! Nous n'avons pas vu beaucoup de Fergus cette saison, je ne sais pas pourquoi il a été exclu, mais c'était agréable de le voir avec Ian, rappelant son passé avec Jamie. Et puis le voir comme un père de famille dans les bois avec tous ses enfants. Je pense que nous avons besoin de plus de Fergus le reste de la saison.

La seule connexion qui semblait manquer était Bree et Jamie, je veux dire oui, elle a fait la seringue de serpent pour sa jambe, mais il n'y a absolument AUCUN moment père-fille, et il n'y en a vraiment pas eu. Le moment de la seringue s'est concentré sur Bree et Claire. Où est cet amour d'un père et d'une fille, le père qui a manqué sa fille pendant si longtemps? Cet épisode était le seul à avoir Jamie parler avec sa fille. Je pense que c'était une occasion manquée.

Je suis heureux que d'une manière ou d'une autre, il ait été Outlander est venu à cette époque, cette fois où beaucoup d'entre nous étaient enfermés et avaient besoin de connexions et de relations nous rassemblant. Cet épisode chaleureux et confortable de Outlander nous fait nous rappeler pourquoi nous aimons ces personnages et pourquoi ils s'aiment, et aussi pourquoi nous aimons ce spectacle et cette histoire.

LA SEMAINE PROCHAINE, DIMANCHE 26 AVRIL À 20H ET: EPISODE 510: «LA MISÉRICORDE SUIVRE»

Photos et clips gracieuseté de Starz.





Source link

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *